BANNI…

« Père, pourquoi m’as-tu abandonné ?! »
Entends-tu le cri du cœur fidèle
Qui, du Père, n’a jamais jusqu’ici été séparé ?

POUVAIS-JE TANT ESPÉRER ?!

L’inconnu, à moi, s’est fait connaitre
Dessinant à mes yeux les contours
D’un cœur fidèle, paisible et doux