POUVAIS-JE TANT ESPÉRER ?!

Pouvais-je tant espérer ?

Avant même que je fusse née
Pour moi, un inconnu, un innocent,
Au bourreau, s’est livré
Sans se débattre, ni rechigner

De ma destinée, il s’est chargé
Pour que, de Dieu, je jouisse
De sa complète bonté,
De son amour sans faille
De sa présence, son adoption

Aux soldats, il a tendu la joue,
De la couronne d’épines
Ne s’est point abstenu,
Des douleurs de la croix
S’est laissé maltraiter

Je n’étais pas née…

Et quand je vins au monde
Quand j’eus grandi, connu cette vie
Je ne pris point la mesure
De son sacrifice de Vie

Lui, il me connaissait,
Pour moi, se battait
Pour moi, intercédait
Agissant dans les temps
Et dans mes circonstances, œuvrant

L’inconnu, à moi, s’est fait connaitre
Dessinant à mes yeux les contours
D’un cœur fidèle, paisible et doux,
Marquant tout mon être
De l’empreinte de sa main bienveillante
Et m’entourant de son regard de grâce

Merci Père,  merci Jésus
Je ne l’oublierai point,
Ce doux regard d’amour et de paix
Que tu posas sur moi
Dans mes luttes, mes peines
L’ardeur de mes combats

Tu es venu tel un vengeur
Ta cape voltigeant dans le vent
Empressé, vaillant,  ardent
Pour, à une fin funeste, me soustraire
Et me faire vivre auprès de ta bonté

Pouvais-je tant espérer ?!

Je ne l’aurais jamais osé
Mais en toi désormais
Je puis tout espérer.

Merci, infiniment,
Infiniment merci.

©Cavalier Marie-Christine, 05/06/2021, Pouvais-je tant espérer ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s