APRÈS LE TEMPS DES LARMES

Il y a un temps pour toutes choses. Un temps pour les larmes et un temps pour la paix et la consolation. L’affliction ne demeure pas toujours.

POUVAIS-JE TANT ESPÉRER ?!

L’inconnu, à moi, s’est fait connaitre
Dessinant à mes yeux les contours
D’un cœur fidèle, paisible et doux